Artériopathie Oblitérante des Membres Inférieurs (AOMI) et Activité Physique, quels bénéfices pour la santé et comment s'y prendre ?

L'Artériopathie Oblitérante des Membres Inférieurs (AOMI), plus communément appelé artérite est une pathologie complexe des artères des membres inférieurs. Elle se définit par une diminution des flux artériels dans les jambes. Cette maladie entraîne une claudication intermittente. La réadaptation vasculaire est considérée comme le traitement de première intention pour traiter les patients. Les exercices physiques sont recommandés dès les premiers stades de claudication pour améliorer les capacités physiques et la qualité de vie. En d'autres termes, les exercices physiques réguliers et réalisés à bonne intensité permettent de réduire les problématiques liées à l'AOMI. Ils sont donc bénéfiques tout au long du traitement dès la pose du diagnostic.

Sur le plan clinique, l’AOMI est caractérisée par un rétrécissement du calibre des artères à destination des membres inférieurs, causé par l’athérosclérose.

Selon le stade de l’athérosclérose, les conséquences peuvent être plus ou moins importantes :

  • Ischémie
  • Douleurs dans certains muscles de la jambe (semblable à une crampe musculaire) – Claudication intermittente à l’effort
  • Douleurs ressemblant à une brûlure au repos
  • Insomnie
  • Modification de la peau au niveau des pieds (devient sèche, pâle…)
  • Ongles cassants (pieds)
  • Diminution de la température de la peau d’un pied par rapport à l’autre
  • Pâleur des orteils (ou du pied entier) quand pied surélevé ou à l’inverse teinte bleu-violet quand la jambe est en déclivité.

Quelque soit l’activité physique exercée, activité de renforcement musculaire ou activité cardio, les bénéfices sur le métabolisme sont importants :

  • Réduction de la fatigue
  • Maintien ou amélioration de la composition corporelle
  • Augmentation des capacités cardio-respiratoires
  • Amélioration du sommeil (plus qualificatif)
  • Réduction des risques d’hypertension
  • Diminution des risques d’AVC, de maladies chroniques ou de complications
  • Prévention de l’ostéoporose
  • Amélioration de la santé mentale et de l’estime de soi

Objectifs de l’activité physique sur l’artériopathie oblitérante des membres inférieurs : réduction de la morbidité (mortalité totale et cardiovasculaire) et amélioration des capacités aérobies.

Suite à un programme de réhabilitation cardiaque, la poursuite d’une activité physique adaptée personnalisée est recommandée. Les bénéfices sont importants et permettent :

  • amélioration de la distance de marche sans douleur.
  • amélioration des capacités aérobies.
  • diminution de l’anxiété et de la dépression.
  • augmentation de la qualité de vie.
  • correction des facteurs de risques cardiovasculaires.
  • amélioration des facteurs biomécaniques.
  • amélioration de la fonction endothéliale, de la fonction mitochondriale.
  • amélioration des paramètres inflammatoires.
  • réduction de la viscosité du sang.

Suite à une spécialisation en réhabilitation cardiaque, nous serons en mesure de vous proposer un programme complètement adapté aux besoins spécifiques de cette pathologie chronique. 

A la suite de votre réhabilitation cardiaque en structure médicale, vous ne savez généralement pas où pratiquer une fois votre retour à domicile. Nous vous proposons un programme qui permet de prendre le relais de votre réhabilitation cardiaque. Ce programme, donnant du sens à votre pratique et adapté à vos capacités permettra de pérenniser vos capacités physiques acquises durant la réhabilitation (et de les augmenter). Le programme d’activité physique adaptée sera construit conjointement et prendra en considération vos habitudes de vie, vos besoins, vos envies, vos freins et vos leviers. Nous pourrons ainsi fixer des objectifs atteignables et identifier les moyens pour les atteindre. Des bilans de suivi permettront d’ajuster vos objectifs et de renouveler les moyens pour soutenir votre projet de pratique d’activité physique.

Fermer le menu