BPCO (Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive) et Activité Physique, quels bénéfices pour la santé et comment s'y prendre ?
La BPCO est une maladie encore trop  méconnues en France et concerne pourtant quelque 3 millions de personnes. L'apparition des symptômes arrivant très progressivement, la maladie est prise en charge à un stade souvent bien avancée. Cette pathologie est progressive et entrecoupée d'épisodes d'aggravation appelés exacerbations aiguës. Ces périodes peuvent être réversibles et permettre de maintenir les acquis notamment sur les capacités respiratoires. Aujourd'hui, la réhabilitation respiratoire a prouvé toute son efficacité dans le traitement de cette maladie. L'activité physique adaptée (APA) fait partie des solutions pour limiter l'augmentation des problématiques liées à la maladie et permettre notamment l'amélioration de la qualité de vie. Elle agit ainsi comme un médicament pour améliorer la qualité de vie et peut s'inscrire directement dans les supports de soin de chaque patient. 

Avec notamment l’aide de tests comme le score de BODE, nous pouvons mesurer l’avancée de la BPCO. Expectorations, toux et  dyspnée sont les premiers signes typiques de cette pathologie. La maladie chronique se développant de façon insidieuse et les personnes atteintes ne prêtant souvent que peu d’attention aux premiers symptômes, elle passe d’habitude longtemps inaperçue.

Les premiers signes sont souvent :

  • Expectoration : sur-sécrétion de mucus à cause des bronches malades. Les cils vibratiles présents dans les poumons sont moins efficaces (destruction d’une partie), le mucus n’arrive plus à être transporté hors des poumons et provoque une toux (chronique).
  • Toux : Cette toux, d’abord intermittente, devient de plus en plus fréquente jusqu’à être persistante
  • Dyspnée : c’est la conséquence la plus grave de la BPCO. Les voies respiratoires se rétrécissent à cause de l’inflammation chronique. Les personnes atteintes sont moins résistantes et éprouvent, au départ, de la dyspnée sur les efforts assez importants. Puis cette dyspnée sera de plus en plus présentes même lors de phase de repos. De plus, le transport de l’oxygène de l’air inspiré vers le sang est aussi altéré si les personnes concernées souffrent d’emphysème pulmonaire (hyperinflation pathologique des poumons avec destruction du tissu pulmonaire).

De plus, des infections respiratoires et des pneumonies compliquent fréquemment l’évolution d’une BPCO. Comme les poumons sont déjà détériorés, les infections causent plus de dommages chez les sujets malades que chez les sujets sains. Chez une personne âgée, la BPCO peut entraîner une dénutrition et perte de muscle (myopathie) qu’il faudra traiter pour en limiter les conséquences.

Quelque soit l’activité physique exercée, activité de renforcement musculaire ou activité cardio, les bénéfices sur le métabolisme sont importants :

  • Réduction de la fatigue
  • Maintien ou amélioration de la composition corporelle
  • Augmentation des capacités cardio-respiratoires
  • Amélioration du sommeil (plus qualificatif)
  • Réduction des risques d’hypertension
  • Diminution des risques d’AVC, de maladies chroniques ou de complications
  • Prévention de l’ostéoporose
  • Amélioration de la santé mentale et de l’estime de soi

Objectifs de l’activité physique sur la BPCO : prévenir et ralentir la progression.

Chez les patients BPCO, le risque de morbi-mortalité est inversement corrélé au niveau d’activité physique. Par ailleurs, la pratique d’une activité physique permet d’obtenir des bénéfices :

  • sur le plan psychologique
  • d’améliorer la capacité inspiratoire
  • d’améliorer la tolérance à la dyspnée
  • d’améliorer la tolérance musculaire à l’exercice
  • de réduire le nombre d’exacerbations
  • d’améliorer la qualité de vie.

Afin de favoriser un programme d’activité physique bénéfique à la santé, il est intéressant d’orienter la pratique sur une double acquisition de compétences : mobilisation de l’appareil cardiovasculaire et ré-entraînement des muscles inspirateurs. Dans le premier cas, la pratique se fera sur une intensité permettant de s’approcher du seuil de dyspnée (premier seuil). Un entraînement est également proposé pour renforcer les muscles inspirateurs et le rendre plus efficients. Ainsi, une quantité d’importante sera plus facilement inhalée.
Nous pourrons également associé à ce programme, un renforcement musculaire dans le cadre d’une perte musculaire en l’orientant principalement sur les muscles inférieurs.

Suite à une spécialisation en réhabilitation respiratoire, nous serons en mesure de vous proposer un programme complètement adapté aux besoins spécifiques de cette maladie chronique. 

Nos programmes d’activité physique se construisent et s’adaptent selon les capacités de chacun. De plus, notre savoir-faire nous permet pour cela de maintenir un fort degré d’individualisation en ajoutant l’intensité de la pratique et le choix des exercices. Ainsi nous favorisons une bonne réponse métabolique à l’activité physique. La pratique du sport santé est donc bénéfique à tous quel que soit l’âge, le sexe et l’état de santé de la personne.

Sporactio travaille en collaboration avec le réseau LYRE. Le réseau de santé LYRE est à destination des personnes présentant des maladies chroniques dont la BPCO. LYRE permet de :

Nos partenaires - Logo - LYRE - Sporactio - Activité Physique Adaptée - Lyon

  • Systématiser la prise en charge des patients et le dépistage des complications
  •  Organiser l’Education Thérapeutique des patients, pour qu’ils deviennent acteurs dans leur prise en charge
  •  Coordonner les actions des professionnels de santé, médicaux, para-médicaux, libéraux et hospitaliers
  • Offrir aux patients adhérents la gratuité des soins qui ne sont pas remboursés
  • Valoriser l’activité physique adaptée encadrée par un éducateur médico-sportif

Ce réseau de santé LYRE réunit ainsi une équipe riche de professionnels spécialisés dans le traitement du diabète. Vous pourrez donc, selon vos besoins et sensibilités, rencontrer des professionnels de santé en :

  • Activité Physique Adaptée
  • Prise en charge nutritionnelle et diététique
  • Soutien psychologique
Fermer le menu