Diabète et Activité Physique, quels bénéfices pour la santé et comment s'y prendre ?
Nos modes de vie actuels nous rendent de plus en plus inactifs : facilité des transports, travail assis, temps grandissant devant les écrans...L'inactivité physique est devenue la première cause de mortalité évitable dans les pays développés devant le tabagisme. Elle provoque l'apparition de maladies métaboliques comme le diabète. Nous devons, aujourd'hui, renforcer une culture commune autour de la notion de sport santé en y intégrant des repères qui concernent l'activité physique, l'alimentation et les rythmes de la vie. L'activité physique diminue significativement les symptômes et problématiques liés au diabète. Dans le contexte d'une maladie déclarée, l'APA (Activité Physique Adaptée) agit comme un médicament pour améliorer la qualité de vie. Elle peut s'inscrire dans les supports de soin de chaque patient. 

Le diabète se caractérise par une hyperglycémie chronique. C’est-à-dire qu’il s’agit d’un excès de sucre dans le sang et donc un taux de glucose (glycémie) trop élevé.
Le surpoids, l’obésité et le manque d’activité physique sont les causes révélatrices du diabète de type 2. Sournois et indolore, le développement du diabète de type 2 peut passer longtemps inaperçu. On estime qu’il s’écoule en moyenne 5 à 10 ans entre l’apparition des premières hyperglycémies et le diagnostic.

Dans le diabète de type 2, le processus est différent de celui du diabète de type 1. Deux anomalies sont responsables de l’hyperglycémie :

  • d’une part, soit le pancréas fabrique toujours de l’insuline mais pas assez, par rapport à la glycémie : c’est l’insulinopénie ;
  • d’autre part, soit cette insuline agit mal, on parle alors d’insulino-résistance.

L’insuline ne peut plus réguler la glycémie et cette résistance épuise progressivement le pancréas. Il finit donc par ne plus assurer une production suffisante d’insuline. Ainsi, ces deux mécanismes font que le glucose ne pénètre pas dans les cellules du corps. Il reste dans la circulation sanguine. Le taux de glucose dans le sang n’est donc pas régulé par l’insuline.

Quelque soit l’activité physique exercée, activité de renforcement musculaire ou activité cardio, les bénéfices sur le métabolisme sont importants :

  • Réduction de la fatigue
  • Amélioration du sommeil (plus qualificatif)
  • Réduction des risques d’hypertension
  • Augmentation des capacités cardio-respiratoires
  • Diminution des risques d’AVC, de maladies chroniques ou de complications
  • Prévention de l’ostéoporose
  • Amélioration de la santé mentale et de l’estime de soi
  • Maintien ou amélioration de la composition corporelle

Objectifs de l’activité physique sur le diabète : prévenir et ralentir la progression.

  • Lorsqu’on est prédiabétique, l’activité physique fait baisser d’environ 50% les risques de devenir diabétique à moyen terme (3 ans). Elle permet de retarder l’apparition de la maladie.
  • Lorsqu’on est diabétique la pratique d’au moins 150 minutes d’activité physique par semaine, combinée à des conseils nutritionnels, fait baisser l’hémoglobine glyquée d’environ 0,7 %. L’APA diminue également les risques de complications associées  (rétinopathie, néphropathie, accident cardiaque et accident vasculaire cérébral).

L’activité physique permet donc :

  • l’amélioration de l’insulino-sensibilité et de l’équilibre glycémique
  • la diminution du risque de maladie cardio-vasculaire et d’hypertension artérielle
  • la diminution des graisses abdominales
  • la diminution du taux de mauvais cholestérol (LDL)
  • l’augmentation du taux de bon cholestérol (HDL)
  • l’aide au maintien ou à la perte poids
  • la diminution du stress et de l’anxiété
  • l’augmentation de la confiance en soi et du bien-être

Nos programmes d’activité physique se construisent et s’adaptent selon les capacités de chacun. De plus, notre savoir-faire nous permet pour cela de maintenir un fort degré d’individualisation en ajoutant l’intensité de la pratique et le choix des exercices. Ainsi nous favorisons une bonne réponse métabolique à l’activité physique. La pratique du sport santé est donc bénéfique à tous quel que soit l’âge, le sexe et l’état de santé de la personne.

Sporactio travaille en collaboration avec le réseau LYRE. Le réseau de santé LYRE est à destination des personnes présentant des maladies chroniques dont le diabète. LYRE permet de :

Nos partenaires - Logo - LYRE - Sporactio - Activité Physique Adaptée - Lyon

  • Systématiser la prise en charge des patients et le dépistage des complications
  •  Organiser l’Education Thérapeutique des patients, pour qu’ils deviennent acteurs dans leur prise en charge
  •  Coordonner les actions des professionnels de santé, médicaux, para-médicaux, libéraux et hospitaliers
  • Offrir aux patients adhérents la gratuité des soins qui ne sont pas remboursés
  • Valoriser l’activité physique adaptée encadrée par un éducateur médico-sportif

Ce réseau de santé LYRE réunit ainsi une équipe riche de professionnels spécialisés dans le traitement du diabète. Vous pourrez donc, selon vos besoins et sensibilités, rencontrer des professionnels de santé en :

  • Activité Physique Adaptée
  • Prise en charge nutritionnelle et diététique
  • Soutien psychologique

 

Nous sommes  également en lien avec l’entreprise Roche Diabètes Care France qui propose du matériel médical à destination des personnes diabétiques. En particulier, ils proposent une gamme complète de produits pour l’autosurveillance glycémique et l’insulinothérapie par pompe. Ils conçoivent également des supports d’information ciblés pour aider chaque patient à gérer le plus sereinement possible son diabète. De plus, ils permettent d’accompagner les professionnels de santé dans leurs actions d’éducation thérapeutique.

Fermer le menu