Un réseau à destination des personnes diabètiques de type 2

Le diabète se caractérise par une hyperglycémie chronique, c’est-à-dire un excès de sucre dans le sang et donc un taux de glucose (glycémie) trop élevé. 

Le surpoids, l’obésité et le manque d’activité physique sont la cause révélatrice du diabète de type 2 chez des personnes génétiquement prédisposées. Sournois et indolore, le développement du diabète de type 2 peut passer longtemps inaperçu : on estime qu’il s’écoule en moyenne 5 à 10 ans entre l’apparition des premières hyperglycémies et le diagnostic.

Dans le diabète de type 2, autrefois appelé non insulinodépendant (DNID), le processus est différent de celui du diabète de type 1. Deux anomalies sont responsables de l’hyperglycémie :

  • soit le pancréas fabrique toujours de l’insuline mais pas assez, par rapport à la glycémie : c’est l’insulinopénie ;
  • soit cette insuline agit mal, on parle alors d’insulinorésistance.

L'insuline ne peut plus réguler la glycémie et cette résistance épuise progressivement le pancréas qui finit par ne plus assurer une production suffisante d'insuline. Ces deux mécanismes font que le glucose ne pénètre pas dans les cellules du corps et reste dans la circulation sanguine. Le taux de glucose dans le sang n’est pas régulé par l’insuline.

Les causes du diabète 

Il n'existe pas une cause précise mais un ensemble de facteurs favorisants :

  • une origine génétique : le facteur familial est tout à fait prépondérant. Des antécédents de diabète du même type sont souvent présents dans la famille
  • une alimentation déséquilibrée, manque d’activité physique, surpoids...
Ralentir la progression du diabète
  • Lorsqu’on est prédiabétique, l’activité physique fait baisser d’environ 50% les risques de devenir diabétique à moyen terme (3 ans) et permet de retarder l’apparition de la maladie.
  • Lorsqu’on est diabétique la pratique d’au moins 150 minutes d’activité physique par semaine, combinée à des conseils nutritionnels, fait baisser l’hémoglobine glyquée d’environ 0,7 % et diminue les risques de complications associées  (rétinopathie, néphropathie, accident cardiaque et accident vasculaire cérébral).

Objectifs du réseau LYRE

  • Systématiser la prise en charge des patients et le dépistage des complications
  •  Organiser l'Education Thérapeutique des patients, pour qu'ils deviennent acteurs dans leur prise en charge
  •  Coordonner les actions des professionnels de santé, médicaux, para-médicaux, libéraux et hospitaliers
  • Offrir aux patients adhérents la gratuité des soins qui ne sont pas remboursés
  • Valoriser l'activité physique adaptée encadrée par un éducateur médico-sportif

Les professionnels du réseau

Ce programme réunit une équipe riche de professionnels spécialisés dans le traitement du diabète. Vous pourrez donc, selon vos besoins et sensibilités, rencontrer des professionnels de santé en :

  • Activité Physique Adaptée
  • Prise en charge nutritionnelle et diététique
  • Soutien psychologique
  • ...

LES INTÉRÊTS A LA PRATIQUE

Un programme sur mesure

Notre protocole d'activité physique a pour objectif d'améliorer votre quotidien et d'aider à stabiliser la maladie. Pour cela, nous vous proposons : 

  • 1 à 2 séances hebdomadaires avec la pratique régulière d'au moins une activité au choix (dominante d'endurance ou dominante de renforcement musculaire).
  • Une adaptation de votre programme d'activité physique.
  • Des séances oscillant entre une intensité moyenne à élevée pour des bénéfices maximum.
 
Des bénéfices physiques et psychologiques 
  • amélioration de l'insulino-sensibilité et de l'équilibre glycémique
  • diminution du risque de maladie cardio-vasculaire et d’hypertension artérielle
  • diminution des graisses abdominales
  • diminution du taux de mauvais cholestérol (LDL)
  • augmentation du taux de bon cholestérol (HDL)
  • aide au maintien ou à la perte poids
  • diminution du stress et de l’anxiété
  • augmentation de la confiance en soi et du bien-être
  • ...

Une partie du contenu de cette page provient du réseau LYRE et de la fédération des diabétiques.